Signature d’une convention avec LADOM

A+ A-

signature d'une convention avec LADOM

La Région Guyane et LADOM (ex-ANT) coopèrent pour la formation professionnelle en mobilité des jeunes originaires de Guyane.

En effet, lors de la négociation du Contrat de projets avec l’Etat, la Région a négocié sa participation à hauteur de 700 000 Euros sur la période 2007-2013 (cf. mesure 1.6 du PO FSE « Faciliter la mobilité hors de Guyane »).

La Collectivité Régionale est amenée à s’exprimer sur sa politique en matière de mobilité, sur ses priorités sectorielles ainsi que sur les moyens financiers qu’elle mobilise.

  1. Sur une participation au coût pédagogique (frais de formation) avec un plafonnement à 5 000 Euros par bénéficiaire.
  2. Sur un complément à l’allocation mensuelle de 200 Euros, pour les demandeurs d’emploi non indemnisés.

A ce titre, la convention 2010, la Collectivité Régionale versera une dotation de 100 000 Euros qui sera allouée pour la prise en charge des frais de formation sur les secteurs prioritaires suivants :

  • Filières sanitaires et sociales
  • Filières sportives
  • Filières du BTP
  • Filières culturelles.

A ce jour, 35 066 Euros s’ont déjà en attente de mandatement.

Nombre de bénéficiaires :

  • en 2007 : 24
  • en 2008 : 18
  • en 2009 : 24

Dès la signature de la convention, un versement de 34 000 Euros sera effectué et la Commission Permanente procèdera à la ventilation des crédits de formation.

LADOM s’engage, avec l’aide de la Région, à accueillir, informer, orienter, positionner et faire bénéficier des possibilités offertes par l’Etat, aux personnes ayant un projet de formation professionnelle en mobilité, y compris celles des communes enclavées.

LADOM dispose d’une aide complémentaire à la formation en mobilité, le PIJ (Projet initiative jeune), créée par la Loi d’Orientation sur l’Outre-Mer du 13 décembre 2000, qu’elle accorde aux stagiaires de moins de 30 ans sous condition de statut.

Cette aide financière s’élevant à 350,00 Euros par mois sur une durée de 24 mois maximum, complète les dispositifs existants.

Laisser un commentaire