Forum des Métiers du Pétrole

A+ A-
forumpet1 
 
Immense succès pour le Forum des métiers ! Près de 1000 jeunes et moins jeunes se sont en effet rendus à la Cité administrative régionale, ce mardi 23 octobre 2012, afin de découvrir les différents métiers proposés ou induits par l’industrie pétrolière, échanger avec les institutionnels et les professionnels du secteur notamment par le biais d’entretiens individualisés, et s’informer sur les filières de formation existantes ou ayant vocation à être créées dans la perspective de l’exploitation pétrolière. Une opération répondant donc à une véritable attente du public, conscient des opportunités qui lui seront offertes dans les prochaines années dans ce tout nouveau secteur d’activité, et désireux de ne surtout pas les laisser passer.
 
Il y a un an, un gisement de pétrole estimé à 300 millions de barils était découvert à 150 km au large des côtes guyanaises. Afin de sensibiliser la population guyanaise, et notamment les jeunes (lycéens et étudiants) aux métiers relatifs au secteur pétrolier et aux différentes filières de formation correspondantes (existantes ou à créer), la Région Guyane a donc organisé cette 1ère édition du Forum des Métiers du Pétrole. Il s’agissait de permettre aux Guyanais de pouvoir prétendre pour une part la plus large possible aux offres d’emploi qui découleront de la future exploitation pétrolière.
 

 
Au cours de la conférence-débat du matin, le Président de Région, Rodolphe Alexandre, a insisté sur la nécessaire implication de la Guyane toute entière (élus comme population) dans le projet d’exploitation pétrolière, et a affirmé que la Région veillerait tout particulièrement à ce que les retombées économiques soient les plus importantes possibles pour notre territoire. Il a, à ce titre, annoncé que deux cabinets spécialisés ont été missionnés par la Collectivité afin de mettre en exergue l’exhaustivité des pistes en termes de retombées financières potentielles (recettes fiscales ou autres).
 
 
Jean-Pierre Roy, Directeur de l’IFP (Institut Français du Pétrole) a, quant à lui, présenté les différentes phases de la chaîne pétrolière (de l’exploration à la distribution), ainsi que les métiers associés.
Les industriels du pétrole, tels que Shell, Endel ou encore la Sara, ont également eu l’occasion de présenter leur structure ainsi que les métiers dans lesquels ils recrutent ou devront recruter à moyen ou long terme.

 
Cette conférence a donné lieu à des échanges permettant de soulever un certain nombre de questions, notamment concernant le nombre d’emplois (directs, indirects ou induits) générés par le secteur, sur la nécessité ou non de quitter le territoire pour se former ou sur les possibilités de formation à l’étranger, plus particulièrement dans les pays voisins tels que le Suriname ou le Venezuela.
L’occasion a ainsi été donnée au Président de Région de réitérer son engament à mettre en place les filières de formation non encore existantes dans la mesure du possible, ou à tout le moins, à accompagner financièrement les étudiants qui devront s’expatrier pour suivre une formation dont la mise en place n’aura pas été possible localement (dans le cas d’un nombre trop faible de postulants, immersion en pays étranger…)
 
 
Les jeunes ont par ailleurs eu la possibilité de rencontrer individuellement les professionnels du secteur lors de « Speed Networking », leur permettant de se faire connaître, de tester leurs compétences (notamment en anglais, indispensable dans cette filière), et d’appréhender les attentes les concernant. A noter que plusieurs d’entre eux ont pu, à cette occasion, décrocher des stages utiles à leur cursus.
 
Enfin, quatre tables rondes ayant vocation à faire découvrir les métiers en relation avec le secteur pétrolier, tels la sécurisation de l’environnement, le transport maritime ou encore la maintenance, ont été organisées.
 
Il s’agissait donc, à travers cette 1ère édition du Forum des Métiers du Pétrole, d’une première étape réussie de la nécessaire appropriation par la population de cette nouvelle ressource, dont la Collectivité régionale fera tout ce qui est en son pouvoir pour qu’elle soit le prélude d’une ère nouvelle pour la Guyane, source d’un véritable développement économique et infrastructurel, et pourvoyeuse d’un nombre important d’emplois pour nos jeunes.

Laisser un commentaire